Pour mieux respirer, ne brûlez pas vos déchets verts

L’entretien du jardin pour un particulier génère des déchets verts que l’on estime en moyenne en France à 160 kilos par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9% des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre. Cette combustion est peu performante et pollue d’autant plus que les végétaux sont humides.

Au-delà des possibles générés par les odeurs et la fumée, ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet de nombreux polluants en quantité importante dont les particules, qui véhiculent des composés cancérigènes. 
 
En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.
Ainsi, il est interdit de brûler vos déchets verts.