Un sentier découverte autour du Gesvres

Un sentier découverte autour du Gesvres

La Ville inaugure le sentier de découverte du Gesvres. Composé de deux boucles, il propose une balade de 9km au bord du Gesvres, à la découverte du patrimoine naturel et historique de la Ville. 

Depuis la création de son Agenda 21, La Ville de la Chapelle-sur-Erdre souhaite développer des actions en faveur du tourisme. La mise en valeur du patrimoine de la Ville est au cœur de cette politique. Les bords du Gesvres méritent une valorisation ciblée prenant en compte l'aspect naturel et patrimonial, afin de faire (re)découvrir, le château de l'Hopitau, le site du moulin de la Verrière, mais aussi les fontaines, fours, sources, faune et flore qui jalonnent le parcours.

Pour élaborer ce parcours et définir les points d’intérêt à valoriser,  la Ville s'est associée à plusieurs associations chapelaines : Au Pas des Siècles, LPO et Bretagne Vivante.

Les deux boucles proposées sont sur un parcours existant, le circuit Erdre et Gesvres inscrit au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) et empruntant une partie du GR3. S'il est correctement balisé, il n'existait pas encore d'information sur les points de vue majeurs et les différents points d'intérêt. 

Le circuit invite les promeneurs à découvrir les bords du Gesvres, sa faune et sa flore remarquable où de nombreuses espèces cohabitent sur un même territoire. Ce parcours témoigne également du passé industriel et historique de la commune : le Port Simon, la voie gallo-romaine, le château de l'Hopitau , le viaduc de la Verrière , le village de la Hautière , les sources, les fontaines et fours à pain.
 
 
Détails du sentier de découverte 
Le Château de l'Hopitau est le point de départ du sentier découverte, composé de la  boucle 1 et de la boucle 2. Tout au long du parcours, découvrez à l'aide des bornes informatives, la faune et la flore locales, ainsi qu'une partie du patrimoine remarquable de la Ville.
Durée : 2h30
Distance : 9km

Boucle 1
La boucle 1 vous permettra de découvrir l'histoire du Château de l'Hopitau, sa faune et sa flore, ainsi que le patrimoine historique du quartier des Cahéraux.
Durée : 1h
Distance : 4km

Boucle 2
La boucle 2, qui démarre au moulin de la Verrière, vous permettra de découvrir le site de la Verrière, la Fontaine de Forge et le hameau de la Hautière.
Durée : 1h30
Distance : 5km

Zoom sur...

L'Hopitau
La construction du château daterait du XVIIIème siècle. À la Révolution, le domaine appartient à la famille Hervé de la Bauche, membre du Conseil municipal dans les années 1820. En 1793, le domaine devient un bien national quand la famille est arrêtée et emprisonnée. À l'issue de cette période révolutionnaire, la famille rachète le château.
La propriété de l’Hopitau comprend le château, le parc et deux fermes. Ces bâtiments sont représentatifs du patrimoine rural chapelain. Une longère formée de la pièce à vivre et de la chambre à coucher, puis l’étable ou l’écurie. Au-dessus se trouvent les greniers pour le stockage des grains et des fourrages, accessibles par des lucarnes meunières. Ces bâtiments sont aujourd’hui réaménagés et mis à la disposition d'associations chapelaines.

Les Cahéraux
Le village des Cahéraux est l’un des plus anciens et a longtemps été l’un des plus peuplé de la commune. Outre le four collectif, toujours en activité, on y trouve aussi des puits implantés sur des espaces libres de propriétaires avant la Révolution. Ces maisons, le four, les puits ont été construits avec le schiste extrait de la carrière toute proche, située en bord du Gesvres, à coté du port Simon.

La Verrière
Le site de la Verrière est constitué principalement des ruines d’un moulin à eau, qui a connu plusieurs usages au fil du temps : minoterie, moulin à foulon avant sa destruction en 1889, pour faire place à un parc aménagé, aujourd'hui espace de loisirs et promenade. Le viaduc qui surplomble l’ancien moulin date de 1852. Il a joué un rôle déterminant pour le désenclavement du bourg de la Chapelle-sur-Erdre. Le viaduc est préservé dans un écrin de verdure, où les essences exotiques telles que le cèdre de l’Atlas, le tulipier ou l'érable du Japon côtoient des plantes rares comme l’osmonde royale, une fougère protégée.

Une balade aux son des oiseaux
En ouvrant les yeux et en tendant les oreilles, les promeneurs pourront peut être voir et surtout entendre de nombreux oiseaux chanteurs, peu visibles mais clairement identifiables à leurs chants : grives, fauvettes, roitelets… En flashant les QR codes sur les panneaux tout au long du parcours ils pourront découvrir leur chants. La bergeronnette est très souvent autour du moulin de la Verrière, quant au pic noir, il affectionne tout particulièrement le site de l'Hopitau.