Un service public de qualité, des investissements pour l'avenir

Un service public de qualité, des investissements pour l'avenir

Le budget 2019 présenté en Conseil Municipal ce jeudi 20 décembre a été élaboré autour de deux ambitions majeures pour La Chapelle-sur-Erdre : l'exigence d'un haut niveau de service public pour les Chapelains, et la poursuite du travail pour un avenir prônant la sobriété énergétique, la qualité du cadre de vie et la proximité.

Ces ambitions, la Ville souhaite les partager avec les Chapelains, car l'avenir ne pourra se dessiner qu'en concertation avec tous. Par ailleurs, pour la neuvième année consécutive, la Ville a fait le choix de ne pas augmenter les taux d'imposition.

 

Préparer l'avenir, c'est déjà penser à la jeunesse. Alors que les jeunes chapelains peuvent désormais profiter pleinement du tout neuf Pôle éducatif Robert Doisneau, le travail se poursuit avec les écoles pour donner aux élèves les conditions optimales d'apprentissage. Ainsi, la Ville va lancer les études sur l'évolution des locaux de Blanchetière et de Beausoleil (56 000 euros). Un lieu d'accueil Enfants-Parents sera créé sur le site de l'Hopitau, pour un coût d'investissement de 135 000 euros.

 

Les seniors sont aussi au cœur des préoccupations de l'équipe municipale. Outre l'engagement de la Ville dans le cadre du 3ème grand débat métropolitain sur le vieillissement, le budget sera augmenté pour accompagner le succès de certaines actions comme la Fête des retraités ou les Vacances seniors. L'action auprès des seniors bénéficiera d'un renforcement des moyens humains dans les services. Par ailleurs, le travail se poursuit pour la construction d'une résidence seniors dans le centre-ville de La Chapelle-sur-Erdre.

 

L'action sociale sera un pilier de l'action municipale. En ce sens, le personnel du Centre Communal d'Action Sociale sera renforcé pour toujours mieux répondre aux préoccupations des Chapelains. De même, l'année 2019 verra la construction de deux grands projets, le nouveau Restaurant de la Solidarité en centre-ville (650 000 euros) et la Village Solidaire sur le site de Mazaire (400 000 euros).

 

L'animation de La Chapelle-sur-Erdre est un élément fondamental du lien social et du bien vivre ensemble. La qualité du tissu associatif chapelain est une chance pour la commune et la Ville souhaite lui permettre de continuer à s'épanouir en lui mettant à disposition des infrastructures de qualité. Ainsi, les études de programmation du stade Bourgoin Decombe vont être lancées (45 000 euros) ainsi que celles de l'évolution du complexe de la Coutancière (25 000 euros). Les travaux de l'Hopitau et de Jacques Demy, entamé cette année 2018, vont se poursuivre, aux bénéfices des associations de théâtre, afin de construire un lieu référent autour des arts de la marionnette et du spectacle vivant (166 000 euros). Enfin, les études de programmation vont être lancées pour la construction d'un équipement aux Perrières.

 

Construire une ville à la sobriété énergétique est une priorité pour préparer l'avenir. Déjà fortement engagée dans cette démarche, la Ville intensifiera ses investissements en la matière, avec la maîtrise d'oeuvre du Réseau de Chaleur Technique (50 000 euros), sur le site de Mazaire/Beauregard.

 

Le cadre de vie des Chapelains et le développement des activités agricoles seront aussi à l'honneur. La Ville procédera notamment à la troisième phase du travail d'aménagement foncier (237 000 euros). Pour les services municipaux, les travaux d'extension des locaux du Centre Technique Municipal seront lancés (190 000 euros).

 

La Chapelle-sur-Erdre pourra compter sur l'activité de Nantes Métropole pour atteindre ses objectifs. Avant d'accueillir la nouvelle déchetterie sur l'actuel site, les travaux débuteront début 2020, le projet Terra Ter sera mis en place (114 000 euros) dès l'an prochain. Ce projet propose une valorisation des déchets de différents organismes de La Chapelle-sur-Erdre pour ensuite enrichir les terres des agriculteurs chapelains.

 

Pour la voirie, 2019 verra la fin de l'opération d'aménagements en faveur d'une ville apaisée, dans le quartier de Gesvrine. A hauteur de la Haute Gournière, un rond point sera implanté (459 000 euros) pour desservir le futur lotissement de la Haute Gournière, d'accéder aux différents équipements sportifs et nautiques de la rue de la Jonelière.